indignez_vous Moins médiatique que la couche de neige qui tombe sur la France, moins important que les courses pour noël - surtout c'est la période - , le petit livre de Stéphane Hessel indiffère les bonnes âmes. Dommage ! Car dans " Indignez-vous, indigène éd. "  le jeune homme de 93 ans, sentant sa fin n'est plus bien loin,  livre son expérience de grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora.

   Stéphane Hessel, co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948 nous exhorte à avoir tous " un motif d'indignation " . Selon lui,  " Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que notre société reste une société dont nous soyons fiers : pas cette société des sans-papiers, des expulsions, des soupçons à l'égard des immigrés, pas cette société où l'on remet en cause les retraites, les acquis de la sécurité sociale, pas cette société où les médias sont entre les mains des nantis, toutes choses que nous aurions refusé de cautionner si nous avions été les véritables héritiers du Conseil National de la Résistance ". Abondant dans le sens de Hessel , il faut reconnaître que  l'accueil fait aux immigrés est lui-même inquiétant. L'immigré reste le bouc émissaire de toute politique. Certes, peu à peu s'efface de la bouche du bon politique, ce raisonnement stigmatisant ces immigrés comme seuls fossoyeurs des lois de la république. Hélas, dans le monde tel qu'il est , les pays doivent accepter de coopérer avec les étrangers vivant dans leur territoire. Cela leurs permettrait de conserver l'avance en " matière grise " qui assure encore leurs privilèges. Ajoutons cette évidence que, l'expérience ne cesse de me montrer, ce sont les étrangers qui participent tant soit peu à la santé économique des pays occidentaux.

        Il y a  tant de motif d'indignation : L'injustice, l'indifférence,l'état de la planète, les droits de l'homme, la violence faite aux femmes, le traitement fait aux immigrés, aux sans-papiers, aux Roms...chacun peut s'indigner des suites d'une séparation amoureuse par exemple, du comportement de son conjoint, de son patron, d'un ami, et pourquoi pas d'une autorité détentrice des pouvoirs réglementaires. Bref,il y a autant des gens que des motifs d'indignation. Tenez, pendant que j'écris ces lignes, de ma fenêtre j'aperçois une pluie de neige, et, je remarque que les Conseils Régionaux,Généraux et les Mairies  n'ont rien prévu en amont pour éviter que cette neige cause encore des accidents - pourtant annoncé par Méteo-France. Un point d'indignation !                                                                                                                                              Stéphane Hessel écrit  " il est évident que pour être efficace aujourd'hui, il faut agir en réseau, profiter de tous les moyens modernes de communication. Aux jeunes, je dis : Regardez  autour de vous, vous y trouverez les thèmes qui justifient votre indignation [...] Vous trouverez des situations concrètes qui vous amènent à donner cours à une action citoyenne forte. Cherchez et vous trouverez ! "

      Ayons tous un motif d'indignation....et n'oublions pas le titre de ce blog !

    Fridolin TCHEKHOV