zemmour  E.Zemmour dévient le haut-parleur du mécontentement de la classe politique Française , la Droite qui ne veut s'avancer sur certains dossiers. L'homme qu'on a connu il n' y a pas très longtemps agace, irrite, et énerve certains de par ses analyses, souvent censées, qu'il  fait de l'actualité. Personne ne l'as connu , il y a  10 ans, mais aujourd'hui c'est le nouveau donneur de leçons des ondes. On le voit partout ou presque : Journaliste au Figaro Magazine, Chroniqueur sur RTL, sur France 2 " On n'est pas couché ",  sur I-Télé. Il intervient partout, c'est l'homme du moment. C'est un bosseur acharné - je n'en disconviens pas !.

 Mais qui connaît vraiment E. Zemmour?

De par l'analyse  de Jacques-Alain Miller - Le Point N°2011 du 31 mars 2011, on peut à juste titre avoir une certaine idée de la personnalité de Zemmour. Selon ce psychanalyste, Eric Zemmour est membre du courant qui prêche la mélancolie, qui pense toujours à cette France d'autrefois ...."  Quand il [ Zemmour ] prend la plume, c'est l'enseigne de la mélancolie. Contraste. Toute mélancolie se motive d'un deuil. Lequel ? C'est la France qu'on assassine! La France se meurt, la France est morte ! la France porte le deuil de la France ".  Zemmour oublie que l'heure n'est plus à la mélancolie mais plutôt à l'action. Que la France d'aujourd'hui n'est pas celle qu'il a connue dans les années 70 lorsqu'il entrait dans sa majorité ( né en 1958 ). Pour étayer cette idée, Patrick Besson de façon ironique écrit " le pays a changé, certes, depuis notre lointaine enfance blanche, et il y a sans doute en chacun de nous le désir de retourner dans cet univers idyllique où les mamans étaient décolorées et non teintes, où les papas avaient une situation et non un emploi, où la télé en noir et blanc et non à la carte et où les banlieues étaient rouges et non noires... On sent cette nostalgie d'une société où les jeunes parlaient bien et s'habillaient mal. Alors qu'aujourd'hui c'est l'inverse". ( peut-on lire dans Le Point ) .                                                                                                                                     Ce journaliste brillant, même s'il a raté par deux fois le concours d'entrée à l'ENA, est un " vendeur de peur ". Eric Zemmour stigmatise une partie de la population et  fait croire au vote Lépeniste que le mal des Français, c'est l'arrivée des immigrés. Comme le souligne J-A Miller, les Français  " semblent voués à osciller maniacodépressivement, entre l'éxaltation de fictions grandioses et la délectation morose de leur déchéance, trouée de crises de paniques et d'accès de rage xénophobe. Zemmour est aujourd'hui le nom de notre stress nationalIl va chercher sous la pile d'édrédons le point exquis de la douleur des Français,et avec quel art pervers il le doigte ! ". C'est dire que ce Zemmour joue avec l'art de la peur pour faire passer son message, lequel ? D'aucuns diront que c'est un xénophobe qui ne dit pas son nom ! " la plupart des trafiquants de drogues sont des noirs et des arabes, c'est un fait ! " dixit Zemmour. D'autres, comme mon ami Franck Poaty, souligneront que c'est un aigri, qui est à la recherche de la reconnaissance.

    Et vous alors, de quel côté du banc, vous situez-vous ?

    Fridolin Delmach TCHEKHOV